Thèmes

adoration allah amour anges bienfaits bonne coeur coran création dhikr duaa fleur

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Annonces - Aide aux musulmans (6)
· Connaître l'Islam (24)
· Conversion à l'islam (14)
· Dhikr Allah (16)
· Duâa - Invocations (30)
· Hadiths - paroles du Prophète (SAW) (23)
· Histoires des Prophètes (11)
· L'Amour d'Allah (26)
· L'au-delà - Al akhira (5)
· L'habit de la piété (10)
· L'unicité d'Allah (12)
· La foi de l'Islam (39)
· La prière (19)
· La sunna - Voie prophétique (14)
· Le Coran (84)
· Le Coran: remède à tous les maux (9)
· Le jeûne du mois de Ramadan (39)
· Le mariage en islam (6)
· Le Paradis (7)
· Le pélerinage - El Hajj (11)
· Le Prophète Mohammed (SAW) (15)
· Le repentir - At-tawba (11)
· Les bienfaits du Coran (7)
· Les mérites des sourates du Coran (4)
· Les miracles scientifiques du Coran (14)
· Les noms et attributs de Dieu (12)
· Morale du musulman (30)
· Salam Aleykoum ! (19)
· Spiritualité musulmane (26)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· MÉRITES DE CERTAINES SOURATES DU CORAN
· Les mérites de la Sourate al-Baqara (La Vache)
· Invocations pour ne plus être triste ou soucieux
· Sourate Al Baqara complète
· Comment bien invoquer Allah, le Très-Haut ?

· Bonne fête de l'Eid -Eid mubarak Said
· La prière de l'aube - Salat El-Fajr
· Les bienfaits de la Sourate al-'Imran
· Le jeûne du jour d’Achoura
· La fraternité & l'amitié en Islam
· La Roqya - La guérison par les versets du Coran
· Au coeur de la Mecque
· Comment faire la prière en Islam
· La station au mont Arafat- 9e jour du Hajj
· La miséricorde d'Allah- hadiths prophétiques

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· Alexandria-ma librairie préférée
· Association Musulmane Québecoise
· Blog Entrez en paix avec Allah
· Blog Islam a tous
· Blog sur la langue-arabe
· Blog Sur les traces de nos prophètes
· Boutique musulmane
· Centre Amal pour femmes
· Dhikr Allah
· dinouna

Voir plus


Statistiques

Date de création : 12.02.2010
Dernière mise à jour : 30.11.2013
545articles


L'habit de la piété

Le voile entre la volonté de Dieu et la volonté des hommes

Publié le 27/02/2014 à 22:30 par nour-el-imane Tags : verite islam foi femme hijab
Le voile entre la volonté de Dieu et la volonté des hommes

Le voile entre la volonté de Dieu et la volonté des hommes

 

 

 

Question

 

La femme doit-elle obéir à son mari lorsqu’il lui interdit de porter le voile ? Une jeune femme voilée peut-elle ôter le voile la nuit de son mariage ?

 

Réponse de Sheikh `Atiyyah Saqr

 

 

 

Le port du voile est une obligation pour la femme musulmane établie par le Coran et la tradition prophétique. Dès lors que Dieu et Son Messager l’ont ordonné, l’accomplissement de ce devoir n’est pas conditionné par la permission de quiconque.

 

Le mari qui ordonne à son épouse d’ôter son voile commet un péché car il lui ordonne de commettre un péché, tout comme s’il lui ordonnait de ne pas accomplir la prière ou de ne pas jeûner.

 

Il s’agit même d’un péché majeur dans la mesure où il lui ordonne une chose répréhensible. Par conséquent, il est illicite pour l’épouse de lui obéir dans cette affaire car aucune obéissance n’est due à une créature dans la désobéissance du Créateur. Ce que l’on vise habituellement par l’obéissance à l’époux concerne la jouissance, la gestion du foyer et la quiétude en son sein. En dehors de ces points, personne n’a aucun pouvoir sur elle, notamment dans les affaires générales qui concernent les hommes et les femmes ; dans ce domaine, il n’y a que Dieu qui ordonne et interdit.

 

 

Que nul ne dise qu’elle est contrainte d’enlever son voile afin de la dédouaner de sa responsabilité. Au pire, ils divorceront sachant que c’est Dieu - Exalté soit-Il - Qui pourvoie pour elle et non pas son époux. Dieu l’orientera vers une personne qui saura prendre soin d’elle et la protéger loin de ce foyer où l’on brave les interdits divins. Qu’elle ne craigne pas pour leurs enfants non plus, car leur entretien et celui de leur gardienne (leur mère) est à la charge du père.

 

Que l’épouse sache que si elle lui obéit en ôtant le voile, l’emblème de son honneur et de sa vertu, il deviendra facile pour elle de lui obéir dans des choses bien plus graves. Un tel époux est, en effet, sans gêne et sans dignité et se laissera entrainer par le modernisme au-delà des limites tracées par la religion, de crainte d’être accusé d’archaïsme si son épouse ne se pliait pas aux canons de la modernité, avec ce que cela comporte comme choses rejetées par la religion.

 

 

Que les semblables de cet époux craignent Dieu et Lui rendent grâce de leur avoir donné des épouses vertueuses qui préservent leur propre honneur et celui de leurs époux. Qu’ils ne prennent pas à la légère le dévoilement de leurs épouses et qu’ils ne le considèrent pas comme une chose minime, car les plus grands incendies naissent de minimes étincelles.

 

Pour ce qui est du dévoilement de la mariée lors de son mariage, cela est illicite du moment qu’un homme étranger [1] y assiste. Ni la législation, ni un quelconque savant n’ont fait exception de ce jour. Il n’est pas permis de plier la religion à cette coutume qui nous est venue de cultures non musulmanes. Par le passé, et encore de nos jours, la mariée paraissait dans toute sa parure du moment qu’elle était entourée de femmes, et d’hommes parmi ses mahârim [2] comme son père, son frère, son oncle, en l’absence d’hommes étrangers.

 

 

Ce qui se fait actuellement dans certains lieux publics où se mélangent hommes et femmes sans respecter le hijâb ne peut être approuvé par l’islam. Celui qui y participe a tort, quel qu’il soit. Que personne n’attende d’un savant religieux de donner une fatwa l’autorisant prétextant d’une prétendue nécessité car il n’y a point de nécessité. L’épouse n’est destinée qu’à son époux et à personne d’autre.

 

De même, ses atours lui sont destinés et à personne d’autre. Celui qui outrepasse les limites de la religion se rend coupable d’un péché. Le licite est évident et l’illicite est évident. Commettre un péché en sachant que cela est illicite est moins grave que de le commettre en affirmant que c’est licite, quand bien même les deux gestes constituent des désobéissances à Dieu. Une désobéissance qui ouvre la voie au repentir est plus légère qu’une désobéissance qui fait tomber son auteur dans la mécréance [3].

 

 

Sheikh `Atiyyah Saqr est ex-président du Comité de Fatwa d’Al-Azhar.

 

 [1] Un homme étranger juridiquement parlant, par opposition à un mahram, est un homme n’appartenant pas au cercle familial proche dans lequel le mariage est interdit. NdT.

 

[2] mahârim, pluriel de mahram. NdT.

 

[3] Contester le licite et l’illicite, édictés par Dieu, est un acte de mécréance car cela revient à contester la volonté divine. Cela est bien plus grave que de commettre un péché tout en reconnaissant ses propres travers et faiblesses, sans récuser les ordres divins, car dans ce cas on peut encore se repentir et espérer en la miséricorde divine. NdT.

 

www.islamophile.org

 

 

 

De quoi réveiller les consciences !

Publié le 30/11/2013 à 01:04 par nour-el-imane Tags : Allah Mohammed nour lumiere hijab voile islamique piete habit femme

La tenue musulmane de la piété

Publié le 03/02/2013 à 21:27 par nour-el-imane Tags : piété hijab
La tenue musulmane de la piété

  http://dl.glitter-graphics.net/pub/382/382371s3spfieksy.gif

 

«Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Dieu, ò croyants, afin que vous récoltiez le succès»

 

 (Sourate Annour – La Lumière - V31)

  

 

 

« Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux »

 

 

(Sourate Al Ahzab – Les coalisés- V59)

 

 

 

Le hijâb concerne-t-il seulement les femmes ?

Publié le 15/12/2011 à 03:22 par nour-el-imane Tags : islam habit piete imane foi femmes pudeur hijab
Le hijâb concerne-t-il seulement les femmes ?

Le hijâb concerne-t-il seulement les femmes ?

 http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

Que la paix soit sur vous.

 

Le hijâb(en tant que code vestimentaire) pour les femmes dans l’Islam, concerne-t-il seulement les femmes ? Les hommes n’ont-ils rien à supporter à cet égard ? Deuxièmement, j’entends beaucoup de propos causant des confusions en ce qui concerne le hijâb. Tandis que certains disent que la femme ne doit pas se couvrir les cheveux, d’autres croient qu’il faut aussi qu’elle se couvre le visage et les mains, en plus du reste du corps. Si une femme refuse de couvrir sa tête, peut-on la qualifier de non-musulmane simplement parce qu’elle se découvre la tête ?

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

Réponse de Sheikh Ahmad Kutty [1]

****************

Le hijâb correspond au code vestimentaire islamique qui vise principalement à préserver la modestie, la dignité et l’honneur des hommes et des femmes.

 

Dieu, le Créateur des hommes, connaît notre nature mieux que nous. Aussi a-t-Il prescrit des règles appropriées à notre comportement et à notre apparence, règles qui doivent être suivies quand les hommes et les femmes interagissent les uns les autres dans un milieu social. Parmi ces règles, il y a une prescription de s’habiller modestement, qui - dois-je m’empresser d’ajouter - s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png 

Par conséquent, le hijâb fait partie d’un programme sacré d’éthique et de morale islamiques qui régissent l’interaction entre les hommes et les femmes. En prescrivant la règle du hijâb,

 Dieu dit : « Dis aux croyants de rabattre de leurs regards et de garder leur chasteté. » [2] « Et dis aux croyantes de rabattre de leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît. » [3]

Commentant l’expression « ce qui en paraît », Ibn `Abbâs, le fameux Compagnon et exégète du Coran, dit : “Cela désigne le visage et les mains.” En d’autres termes, selon Ibn `Abbâs, une femme doit couvrir tout son corps sauf son visage et ses mains, lorsqu’elle est en présence d’hommes qui n’ont pas un rapport de parenté direct avec elle - la liste de ceux-ci étant clairement exposée dans le verset 31 de la sourate 24, An-Nûr, la Lumière.

 http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

La majorité des Imâms - y compris ceux des quatre Écoles juridiques et d’autres - partagent l’interprétation d’Ibn `Abbâs. Ils croient donc qu’une femme n’est pas obligée de se couvrir le visage et les mains.

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

Cependant, un groupe de savants, appartenant en majorité à l’École de jurisprudence hanbalite enseigne qu’une femme doit se couvrir le visage et les mains également. Pour soutenir leur position, ils citent un hadith attribué au Prophète - paix et bénédictions sur lui - stipulant : “Tout le corps de la femme est une intimité (`awrah)”, et, par conséquent, elle doit se couvrir complètement. Ils raisonnent aussi en disant que les parties du corps de la femme les plus attrayantes pour les hommes sont son visage et ses mains.

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

La position susmentionnée de la majorité des Imâms sur cette question semble être plus conforme à l’interprétation générale et aux preuves fournies par le Coran et la Sunnah que la position de ceux qui recommandent à la femme de se couvrir le visage et les mains. Plusieurs arguments nous amènent à cette conclusion.

Premièrement, le verset du Coran cité plus haut semble supposer que les femmes à qui il s’adresse ne sont pas entièrement couvertes (c’est-à-dire en incluant le visage et les mains). Sinon, il n’y aurait aucun sens de commander aux deux sexes de rabattre de leurs regards.

 

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

Deuxièmement, il y a un consensus entre les savants sur le fait que la femme n’est pas tenue de couvrir son visage et ses mains en accomplissant la prière ; si ceux-ci étaient considérés comme une intimité, il serait certainement nécessaire de les couvrir [4].

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

Troisièmement, la femme est tenue de découvrir son visage lorsqu’elle est en état de sacralisation rituelle pendant le grand ou petit pèlerinage, ce qui confirme ce que nous avons dit plus haut.

En outre, il y a une surabondance de preuves tirées des sources premières - le Coran et la Sunnah - démontrant que le hijâb n’a pas été prescrit par l’Islam pour isoler les femmes, ni pour les écarter de toute implication sociale, ni de les empêcher d’être partie prenante dans les affaires de la communauté musulmane.

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

La participation des femmes musulmanes - à tous les niveaux de la vie islamique - est au contraire amplement documentée dans les sources de la Législation islamique, au-delà de tout doute possible. Une telle participation active, comme la décrivent les sources, n’est concevable que si nous admettons que les femmes n’étaient pas entièrement couvertes de la tête aux orteils.

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

A la lumière des arguments que nous avons avancés, nous concluons qu’une femme musulmane est censée couvrir tout son corps sauf son visage et ses mains : c’est l’opinion de la majorité des savants, toutes écoles confondues. En tout cas, le fait de couvrir la tête n’a jamais fait l’objet d’un désaccord entre eux ; tous affirment qu’il s’agit d’une partie intégrante du hijâb.

 http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

Il est indispensable de souligner un point très important que vous avez soulevé dans votre question et qu’on aborde rarement dans les discussions sur le hijâb.

La charge de préserver l’honneur et la chasteté de la société musulmane est malheureusement souvent renvoyée uniquement sur le dos des femmes.

 

Bien que récemment on ait davantage insisté sur l’éthique vestimentaire des hommes musulmans, nous nous devons de rappeler aux hommes musulmans qu’ils doivent rabattre de leurs regards et observer les règles de bienséance islamique dans leurs relations avec toutes les femmes, et non pas seulement avec les femmes musulmanes.

 

Il n’est pas rare de voir un couple musulman qui se promène, la femme portant un hijâb complet, alors que son mari lorgne les autres femmes ; ni de voir un père apprendre à sa fille à se couvrir convenablement en sortant, puis lorsqu’il tourne le dos, c’est pour regarder à la télévision des spectacles présentant des femmes portant des tenues indécentes. I

l y a une sagesse dans l’injonction coranique demandant aux femmes de se couvrir et celle-ci va de pair avec le commandement prescrivant aux hommes de rabattre de leurs regards.

Dieu est Juste et la justice ne serait pas bien servie si les femmes devaient être les seules gardiennes de l’honneur.

Le hijâb peut devenir un instrument d’oppression si les hommes musulmans n’assument pas leur part dans cet équilibre. On entend souvent qu’il est difficile pour les hommes musulmans de détourner leur regard en traitant avec les femmes de manière professionnelle dans une société où un tel comportement serait considéré comme antisocial.

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

A ceci nous pouvons répondre qu’il est également difficile, voire plus difficile, pour une femme musulmane de maintenir le port du hijâb dans une telle société. Ces commandements peuvent s’apparenter à une lutte et les hommes et les femmes, musulmans doivent considérer leurs devoirs respectifs aussi bien comme une responsabilité sociale que comme des actes de culte.

 Dieu dit, en effet, dans la dernière partie du verset sur le hijâb, “Et repentez-vous tous devant Dieu, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.”[5]

Pour ce qui est de la dernière partie de la question, à savoir si nous sommes autorisés à excommunier une personne à cause de son refus de se conformer aux règles du hijâb. La réponse est que nous n’avons certainement pas le droit d’agir de la sorte.

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

Si une femme refuse de porter le hijâb, après avoir su qu’il s’agit d’une prescription divine, elle est certainement pécheresse, et commet une grave transgression au regard de Dieu, et pourtant une telle transgression ne justifie pas que n’importe qui mette en doute sa foi fondamentale. Nous devons savoir que dans l’Islam aucune personne ne possède l’autorité d’excommunier les gens sur la base de leurs péchés ou de leurs transgressions.

 http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

Traduit de l’anglais de la Banque de Fatâwâ du site Islamonline.net.

Notes

[1] Le Sheikh Ahmad Kutty est un savant musulman de l’Institut Islamique de Toronto, Canada.

 

[2] Sourate 24, An-Nûr, la Lumière, verset 30.

 

[3] Sourate 24, An-Nûr, la lumière, verset 31.

 

[4] Lire également notre article intitulé "Le visage n’est pas une `awrah", de Sheikh Muhammad Al-Ghazâlî.

 

[5] Sourate 24, An-Nûr, la Lumière, verset 31.

http://nikkograff.n.i.pic.centerblog.net/rlz5brp6.png

 

www.islamophile.org

 

 

Le Hijab de la femme musulmane

Publié le 14/12/2011 à 13:39 par nour-el-imane Tags : hijab
Le Hijab de la femme musulmane

Le Hijab de la femme musulmane

 

  Ma copine est venue me voir dans un état inhabituel. Elle vient de porter le foulard islamique [ Hijab ].

 

 Ses autres copines se rassemblèrent autour d’elle. Etonnées de ce changement, l’une d’elle lui posa cette question :

 

C’est quoi cette nouvelle tenue ?

 

Elle répondit avec joie et fierté : C’est le hijab qu’Allah a recommandé à toute femme musulmane. N’as-tu pas lu les paroles suivantes d’Allah  Exalté :

 

Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles et aux croyantes de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux 

[ Sourate 33 - Verset 59 ].

 

Allah Exalté dit également :

 

  […] Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qu’il en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines 

[ Sourate 24 - Verset 31]

 

 Une autre gênée lui demanda :

 

       Est-ce que l’Islam impose à la femme de cacher sa beauté ? Agir ainsi c’est comme priver aux gens de voir une belle couronne.

 

 Elle répondit posément :

 

     Porter le hijab, c’est d’abord un ordre d’Allah , le Créateur, le Miséricordieux. Allah Exalté l’a recommandé à toute femme musulmane, Lui qui connaît mieux que quiconque ce qui nous est bénéfique. Le hijab, c’est comme une coquille ; elle ne cache pas la perle, mais l’élève et la protège … le hijab religieux est la manifestation de la pudeur, de la foi et de la dignité, la beauté ne s’exprime pas par des colorants artificiels avec lesquels on barbouille le visage, ni par des vêtements qui attirent l’attention et qui sont provoquants et tentants, mais la vraie beauté se trouve dans les cœurs des vraies croyantes et dont les fruits sont les bonnes valeurs et l'amour d’Allah Exalté et de Son Messager .

 

 Une autre intervint en ces termes :

 

    Réponds-moi sincèrement, as-tu pensé un seul instant que ton hijab risque d’être un obstacle pour ton mariage?

En toute confiance, elle répondit : Ne sais-tu donc pas chère soeur que :

 

 Les vertueuses aux vertueux et les vertueux aux vertueuses » comme le dit si bien Allah Exalté

[ Sourate 24 - Verset 26 ]

 

Personnellement, je n’accepte pour mon mariage qu’un homme qui s’accroche à sa religion : c’est avec ce genre d'homme que je peux me sentir à l’aise. Un homme qui accepte que sa femme s’exhibe dehors, les regards l'envahissent de tous les côtés, est un homme dépouillé de toute jalousie et si un homme néglige l'ordre d’Allah  Exalté sur lui, alors qu’en sera-t-il des droits de sa femme sur lui ? Je ne me sentirai jamais bien avec ce genre d’homme.

 

Une quatrième lui chuchota à l’oreille :

 

       Chère soeur, quelle va être ta réaction devant ceux qui vont se moquer de toi, ils vont t’accuser d’arriérée, de non-civilisée, de…

 

Elle lui répondit :

 

Je n’ai que faire de ces termes qu’ont innové le diable et ses alliés pour nous détourner du chemin d’Allah  Exalté. L’équivalent à ces propos est celui d’un mirage dans une plaine désertique que l’assoiffé prend pour de l'eau, puis quand il y arrive, il s’aperçoit que ce n’était rien. Est-elle arriérée celle qui obéit à Son Seigneur Exalté et qui se prépare pour le Jour où l’on doit rendre des comptes ?

 

Est-elle arriérée celle qui est pudique et protège son honneur ? Et comment devient-on civilisée ?

 

 Est-ce que c’est quand on se détourne d’Allah , de Son Envoyé et du Jour Dernier… ou quand on devient vulgaire et avec un comportement malsain… ou quand on expose nos corps nus comme on expose des objets à vendre dans les rues ?

 

Chère soeur, écoute mon conseil… c’est une question d’éternité : soit au Paradis, soit en Enfer ; et nul autre refuge qu'auprès d'Allah . Le messager d’Allah Exalté nous a décrit une catégorie des gens de l’Enfer comme suit :

 

« … des femmes dévêtues bien que vêtues, provocantes et faciles à séduire et qui portent sur leurs têtes des coiffures hautes comme les bosses des chameaux des montagnes du Khourassan… elles n’entreront pas au Paradis et n’en sentiront même pas l’odeur, alors que l’odeur se sent à telle et telle distance »

[Hadith rapporté par Moslim].

 

 Chère sœur musulmane, toi qui dans ce monde de ténèbres est comme l’étoile qui brille dans le ciel, évite d’imiter aveuglément la pseudo-civilisation occidentale, car ta dignité risque d’être réduite en un vêtement qu’on élargit et qu’on rétrécit comme on le souhaite. Fais attention, n’oublie pas que tu es l’éducatrice d’une communauté, tu représentes une école qui formera les générations à venir.

 

Une de ses copines fut très touchée par ces propos, un fort sentiment vers le repentir l’envahit, le désir de retrouver la foi et la douceur de l’obéissance à Son Créateur s’est éveillé en elle. Elle s’approche d’elle, ses yeux brillent de larmes, et dit : chère sœur, qu’Allah Exalté te rétribue d’une bonne rétribution. Décris-moi le hijab islamique, car j’ai envie de me réconcilier avec mon Seigneur, la désobéissance et l’entêtement ne m’ont causé que désespoir et lassitude.

 

Affectueusement, elle lui répondit :

 

       Il est du devoir pour la femme musulmane de cacher ses atours, de s’orner de la pudeur et de la décence, le vêtement, quant à lui, doit être long et couvrir tout le corps, suffisamment large pour ne pas laisser paraître les formes. Il ne doit pas non plus être transparent, ni ressembler aux vêtements des hommes. En effet, le Messager d'Allah a prié Dieu Exalté en ces termes :

 

« Que Dieu maudisse les hommes efféminés et les femmes qui ressemblent aux hommes ».

 

Je te mets également en garde contre certaines pratiques répréhensibles et fortes répandues à notre époque, telles que le fait de se mettre du parfum avant de quitter son domicile, de porter des habits qui laissent paraître les formes ou qui soient plus ou moins transparents ou serrés avec des ouvertures, de porter seul le pantalon, de mettre le vernis à ongles car il empêche l’eau de les atteindre et rend les ablutions incomplètes de même que les prières ; car on risque de commettre ce genre de choses tout en portant le hijab.

 

Aussi te conseillerais-je d’être une prédicatrice de l’obéissance d’Allah par le bon comportement et la bonne moralité.

 

Chère soeur, Allah Exalté a dit :

 

 Le moment n’est-il pas venu pour ceux qui ont cru, que leurs cœurs s’humilient à l’évocation d'Allah et devant ce qui est descendu de la vérité (Le Coran) ?

[ Sourate 57 - Verset 16 ]

 

Source:

www.sajidine.com

Ton Hijab !

Publié le 15/04/2010 à 01:09 par nour-el-imane Tags : Hijab

Le "hijab" ou tenue vestimentaire islamique

Publié le 25/02/2010 à 03:48 par nour-el-imane Tags : islam pudeur hijab
Le "hijab" ou tenue vestimentaire islamique

 

Le statut de la femme en islam est souvent la cible d'attaques de la part des médias occidentaux. Le "hijab", ou tenue vestimentaire islamique, est souvent cité comme exemple de "l'assujettissement" de la femme en islam. Avant d'analyser les raisons de l'obligation du hijab en islam, voici d'abord un aperçu de ce qu'était le statut de la femme dans les sociétés pré-islamiques.

 

1. Dans le passé, les femmes étaient déshonorées et réduites à être des objets de luxure

 

Les exemples historiques suivants illustrent très clairement que le statut de la femme dans les civilisations pré-islamiques était de loin inférieur à celui de l'homme, au point où elles étaient privées de toute dignité humaine:

 

La civilisation babylonienne:

 

Les femmes étaient rabaissées et privées de tout droit sous la loi babylonienne. Si un homme assassinait une femme, plutôt que d'être puni pour son crime, c'est sa femme qui était mise à mort.

 

La civilisation grecque:

 

La civilisation grecque est considérée comme la plus prestigieuse des civilisations anciennes. Dans cette civilisation très "prestigieuse", on méprisait les femmes et on ne leur accordait aucun droit. Dans la mythologie grecque, une femme imaginaire appelée Pandore est la source de tous les malheurs des hommes. Les Grecs considéraient les femmes comme des personnes moins qu'humaines et inférieures aux hommes. Bien que la chasteté des femmes fût considérée comme précieuse chez eux, les Grecs se livrèrent plus tard à toutes sortes de perversions sexuelles, si bien que la prostitution devint chose courante dans toutes les classes de la société grecque.

 

La civilisation romaine:

 

Lorsque la civilisation romaine était au zénith de sa "gloire", un homme avait tout à fait le droit d'ôter la vie à sa femme. Par ailleurs, la prostitution et la nudité étaient choses courantes chez les Romains.

 

La civilisation égyptienne:

 

Les Égyptiens considéraient les femmes comme mauvaises et voyaient en elles un signe du diable.

 

L'Arabie pré-islamique:

 

Avant la propagation de l'islam en Arabie, les Arabes méprisaient les femmes, et très souvent, quand une fille leur venait au monde, ils l'enterraient vivante.

 

2. L'islam a élevé la femme à un rang supérieur, lui a donné l'égalité et attend d'elle qu'elle se maintienne à ce niveau

 

L'islam a élevé le statut de la femme et lui a accordé ses droits légitimes il y a de cela 1400 ans. Elle se doit de se maintenir à ce niveau et ne rien accepter de moins que ce qu'Allah lui a accordé.

 

 

Le hijab des hommes

 

Les gens parlent habituellement du hijab en relation avec la femme. Cependant, dans le Coran, Allah mentionne le "hijab" de l'homme avant celui de la femme. Dans la sourah Noor, le Coran dit:

 

"Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font."

[Le Coran, 24:30]

 

Dès qu'un homme regarde une femme, il doit immédiatement baisser les yeux, surtout si la vue de cette femme a provoqué en lui des pensées inavouables.

 

Le hijab des femmes

 

Le verset suivant de la sourah Noor dit:

 

"Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît, et qu'elles rabattent leur voile sur leur poitrine. Et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leur mari, ou à leur père, ou au père de leur mari, ou à leur fils, ou aux fils de leur mari, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes..."

[Le Coran, 24:31]

 

3. Les six conditions du hijab

 

Selon le Coran et la Sounnah, il y a six conditions pour que le hijab soit acceptable:

 

La superficie du corps qui doit être couverte:

 

Le premier critère est la superficie du corps qui doit être couverte. Elle est différente chez l'homme et la femme. Ce qui doit être obligatoirement couvert chez l'homme est ce qui se situe entre le nombril et les genoux.

 

Pour la femme, cette obligation s'étend à tout le corps, à l'exception du visage et des mains. Si elle le souhaite, elle peut également couvrir ces parties de son corps. Certains érudits musulmans soutiennent que le visage et les mains doivent obligatoirement être couverts. Les cinq autres conditions sont les mêmes pour l'homme et la femme.

 

Les vêtements doivent être amples et ne pas révéler les formes.

 

Les vêtements ne doivent pas être transparents de sorte que l'on puisse voir la peau de la personne.

 

Les vêtements ne doivent pas être séduisants, de façon à attirer le sexe opposé.

 

Les vêtements ne doivent pas ressembler à ceux portés par le sexe opposé.

 

Les vêtements ne doivent pas ressembler à ceux des mécréants, que ces derniers les portent à cause de leurs coutumes ou de leur religion.

 

 

4. Le hijab inclut également le comportement

 

Le hijab complet, en plus des six critères vestimentaires, inclut également la conduite morale, le comportement, et l'attitude de la personne. La personne qui ne respecte que les conditions vestimentaires du hijab ne l'applique que de façon restreinte. Le hijab vestimentaire doit être accompagné du hijab des yeux, du hijab du coeur, du hijab de la pensée et du hijab de l'intention. Cela inclut également la façon dont une personne marche, la façon dont elle parle, son comportement, etc.

 

5. Le hijab constitue une protection contre les offenses

 

La raison pour laquelle le hijab a été prescrit aux femmes est mentionnée dans la sourah Al-Ahzab du Coran:

 

"Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de ramener sur elles leurs grands voiles; elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

 

[Le Coran, 33:59]

 

Le Coran dit que le hijab a été prescrit aux femmes afin qu'elles soient reconnues en tant que femmes modestes, ce qui leur évitera d'être offensées.

 

6. L'exemple des soeurs jumelles

 

Supposez que deux soeurs jumelles, toutes deux très belles, se promènent sur la rue. L'une d'elles porte le hijab, i.e. que tout son corps est couvert à l'exception de son visage et de ses mains. Sa soeur, quant à elle, est vêtue à l'occidentale, en mini-jupe.

Pas loin de là, il y a un voyou qui n'attend qu'une occasion de draguer une fille. Laquelle draguera-t-il? La fille qui porte le hijab ou celle habillée en mini-jupe? Évidemment, il va draguer la fille qui porte une mini-jupe.

Ce genre de tenue vestimentaire, qui révèle plus le corps qu'elle ne le couvre, représente, pour le sexe opposé, une invitation à la drague et au viol. Le Coran a donc raison de dire que le hijab est une protection contre les offenses.

 

7. La peine capitale pour les violeurs

 

Selon la loi islamique (shariah), un homme reconnu coupable de viol doit être condamné à mort. Beaucoup s'étonnent de la "sévérité" de ce châtiment. Certains vont jusqu'à dire que l'islam est une religion cruelle et barbare! Àdes centaines de non-musulmans, j'ai posé la question suivante: imaginez (Dieu vous en garde) qu'un homme viole votre épouse, votre mère ou votre soeur. Vous êtes le juge et le violeur est amené devant vous.À quel châtiment le condamneriez-vous? Tous ceux à qui j'ai posé cette question m'ont répondu qu'ils le condamneraient à mort.

 

Certains sont allés jusqu'à dire qu'ils le tortureraient à mort. Alors à tous ceux-là, je dis: si quelqu'un viole votre femme ou votre mère, vous voulez le condamner à mort. Mais si le même crime est commis contre la femme ou la fille de quelqu'un d'autre, vous dites que la peine capitale est barbare. Pourquoi devrait-il y avoir deux poids et deux mesures?

 

8. La société occidentale prétend avoir élevé le statut de la femme

 

La soi-disant libéralisation occidentale de la femme n'est rien d'autre qu'une forme déguisée d'exploitation de son corps et d'avilissement de son âme qui lui enlèvent toute dignité. La société occidentale prétend avoir élevé le statut des femmes. Mais en réalité, elle a rabaissé leur statut à celui de concubines et de maîtresses qui ne sont que des instruments aux mains des débauchés et des marchands de sexe qui cachent leur commerce derrière les façades trompeuses de "l'art" et de la "culture".

 

9. Les États-Unis ont l'un des taux de viols les plus élevés

 

Les États-Unis sont censés figurer parmi les pays les plus avancés de notre planète. Pourtant, le taux de viols, chez eux, dépasse ceux de tous les autres pays du monde. Selon un rapport du FBI, au cours de l'année 1990, une moyenne de 1756 viols ont été commis chaque jour aux États-Unis. Selon un autre rapport, publié quelques années plus tard, ce sont 1900 viols qui étaient commis quotidiennement aux États-Unis. L'année de ce rapport n'est pas mentionnée; peut-être était-ce 1992 ou 1993. Peut-être les Américains sont-ils devenus plus hardis au cours des années qui ont suivi.

 

Imaginez que toutes les femmes portent le hijab aux États-Unis, i.e que chacune d'elles soit couverte de la tête aux pieds, à l'exception du visage et des mains. Et qu'à chaque fois qu'un homme regarde une femme il baisse le regard dès qu'elle provoque chez lui des pensées inavouables. Suite à cela, imaginez que chaque homme qui commet un viol soit condamné à la peine capitale. Je vous le demande: dans de telles conditions, le taux de viols, aux États-Unis, augmentera-t-il, restera-t-il le même ou diminuera-t-il?

 

10. L'application de la shariah (loi islamique) ne peut que faire diminuer le taux de viols

 

Dès que la shariah est appliquée, elle n'apporte que des résultats positifs. Si elle était appliquée partout dans le monde, aussi bien aux États-Unis qu'en Europe, ces sociétés ne s'en porteraient que mieux.

 

Le hijab ne rabaisse pas la femme. Au contraire, il l'élève et protège sa modestie et sa chasteté.

 

  

 

http://www.whymuhammad.com/fr/Contents.aspx?AID=1119

Conseils sur le Hijab et la pudeur en Islam

Publié le 24/02/2010 à 03:04 par nour-el-imane Tags : hijab
Conseils sur le Hijab et la pudeur en Islam

Voici quelques conseils pour le Hijab:

 

 

            Si tu es profondément convaincue par le hijab, n’hésite pas à le porter tout de suite, mais ne crois pas que le fait de porter le hijab est suffisant. Quelle image donneras-tu aux autres si tu continues quand même de négliger ta prière, ou à te comporter sans pudeur ? Le mieux bien sûr est que tu portes le hijab tout en pensant à changer ta conduite, à lire le Coran et invoquer Allah. De cette façon, tu te perfectionneras petit à petit et dans ton comportement et dans ton hijab.

 

            Mon deuxième conseil est celui-ci : Ne crois pas que porter le hijab est le but, non, il te reste encore beaucoup de choses à faire pour te rapprocher d’Allah.

 

            Encore un point : n’oublie jamais qu’avec ton hijab, tu rappelles les gens à l’Islam. Rien qu’en marchant dans la rue, rien qu’en te comportant convenablement, tu sers ta religion, alors sois toujours fière de ton hijab.

 

L’islam n’a pas déterminé d’indications précises pour le hijab si les conditions suivantes sont réunies :

 

 

1)     Il doit être ample et ne doit pas être serré de façon à dessiner les contours du corps.

2)     Il doit être épais, un voile qui laisse voir les cheveux n’est pas admis.

3)     Dissimuler tout le corps sauf le visage et les mains.

4)     Ne doit pas ressembler aux vêtements masculins.

5)     Ne doit pas être encensé ni parfumé.

Nous avons parlé du hijab de la femme, l’aspect le plus important de sa pudeur.

 

Parlons à présent du premier signe de la pudeur chez l’homme, à savoir baisser le regard.

 

 

Il dira peut être : ’est-ce ma faute si les femmes ne sont pas voilées ?! ‘ Je lui réponds tout de suite : tu n’as pas de prétexte, car Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. »

 

Oui, c’est plus pur pour toi, car tu te fatigueras, ton cœur en souffrira, pourquoi ? Et bien parce que tu regardes des choses que tu ne peux pas atteindre. Sache que le regard est le messager du cœur. Tu sors de ton travail, satisfait et content mais tu rentres chez toi las et exaspéré ! Tout cela parce que tu regardes dans tous les côtés et toutes les femmes !

 

Et finalement, qu’auras-tu gagné ? Rien, au contraire, tu perds ton cœur qui s’éloigne sans cesse de Dieu, tu perds tes yeux sur lesquelles tu seras interrogé le jour de la résurrection.

 

 

Le seul qui gagne est le diable, mais toi, tu te trouveras avec un cœur malade et une morale blasée.

 

 

Après un certain temps, tu te surprendras à regarder sans plaisir, juste par habitude !

Sache que baisser le regard est la clé de la pudeur, essaye de baisser le regard pendant une semaine, ta capacité pour la prière et les autres actes religieux s’en trouvera augmentée, et tu seras plus proche d’Allah, car la personne qui baisse son regard devant la beauté de la femme d’autrui, par pudeur, fait preuve d’un acte de piété, qui lui est salutaire tout en lui assurant une récompense certaine dans l’Au-delà.

 

 

Un homme vint au Messager (BP sur lui) et lui dit : " O, Messager d’Allah je te demande à propos du regard (il avait posé son regard sur une femme). Il lui dit: Détourne ton regard, le premier est pour toi (c’est à dire que le premier regard est pardonné parce que jeté malgré lui) mais le second non.

 

 

D’après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui),

le Prophète (BP sur lui) a dit: "Allah a inscrit au fils d'Adam sa part d'adultère qu'il commettra inéluctablement d'une des façons suivantes: l'adultère des yeux est le regard lascif et celui de la langue est la prononciation des paroles licencieuses. Le coeur aime et désire, mais ce sont les parties génitales qui mettent cela à exécution ou non".

 

 

Il est clair que le regard est l’origine de l’adultère, il suffit de baisser le regard pour ne pas tomber dans ce péché.

  

Quelques fois je reçois des appels téléphoniques de la part de parents qui se plaignent des comportements répréhensibles de leurs fils. Je trouve cela triste car, ils assurent que leurs fils vont à la mosquée et s’acquittent de toutes leurs obligations religieuses, mais qu’ils persistent à ne pas baisser le regard. A quoi bon continuer à venir écouter des leçons si vous ne faites aucun effort pour appliquer ce que vous avez appris ?!

 

Je résume enfin les deux aspects de la pudeur :

 

1) Nous allons baisser le regard pour manifester notre pudeur envers Allah. Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme : « Il (Allah) connaît la trahison des yeux, tout comme ce que les poitrines cachent. » ( Ghâfir ‘le Pardonneur’ : 19)

 

Les savants ont expliqué ce verset comme suit : L’homme peut être assis parmi ses amis, fait semblant de les écouter et lance des regards furtifs vers les femmes passantes. Ne sait-il pas que Dieu le regarde ?

 

2) Le hijab, parlez en avec votre fille, votre femme et votre sœur. Et sachez que si vous baissez votre regard, vos parentes seront convaincues plus facilement par vos paroles.

 

Sachez finalement, que baisser le regard est un ordre donné aux hommes et aux femmes, Allah, que son nom soit exalté, dit -ce qui peut être traduit comme : « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards.. »

 

Un dernier mot à l’homme qui empêche sa femme ou sa fille de porter le hijab : Ou est ta pudeur envers Allah ? Ne sais-tu pas que parmi les trois qui n’entreront pas au paradis et qu’Allah ne regardera pas, il y a l’homme qui ne se soucie pas de savoir si sa femme et sa fille observent les règles de la pudeur et de la chasteté. Le Prophète (BP sur lui) dit : « Trois (genres de personnes), parmi lesquels l’homme entremetteur, n’entreront pas au Paradis et Allah ne les regardera pas au Jour de la Résurrection. »

 

Il est de notre devoir à tous, de sauvegarder la pudeur et la bonne morale dans nos sociétés, nous y arriverons en suivant ces conseils et en nous rappelant toujours que la pudeur fait partie de la foi.

 

Que le salut et la paix d'Allah soient sur le plus noble des messagers, notre prophète Mohammed.

 

 

 

http://amrkhaled.net/acategories/categories80.html

 

Qui a dit que le hijab est une obligation ?

Publié le 24/02/2010 à 02:54 par nour-el-imane Tags : islam lumiere verite habit hijab
Qui a dit que le hijab est une obligation ?

Qui a dit que le hijab est une obligation ?

 

 

Allah, que son nom soit exalté dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: -pour couvrir tout leur corps, vous remarquerez aussi que cet ordre est adressé à toutes les femmes et pas uniquement aux femmes du prophète comme certains le prétendent- elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées- cela signifie que si la femme porte son hijab, tout le monde se rendra compte que c’est une femme respectable et honorable et personne n’osera l’offenser. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »

 

( Al-‘Ahzâb ‘Les Coalisés’ : 59)

 

 

Allah (que Son nom soit exalté), dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît – des savants précisent qu’il s’agit du visage et des mains- et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. »

 

(An-Noûr ‘La Lumière’ : 31)

 

 

Ces versets sont destinés à ceux qui prétendent que les versets du hijab ne sont pas clairs dans le Coran. Je m’adresse à toutes les femmes qui m’écoutent et leur dis de porter le hijab, je dis aussi aux hommes de transmettre ce message à leurs épouses ou leurs filles, bien sûr, il ne faut pas les brusquer, mais les aider et les convaincre du mieux qu’ils pourront car, ils sont responsables d’elles.

 

Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

«…et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d'avant l'Islam (Jâhiliya).»

( Al-‘Ahzâb ‘Les Coalisés’ : 33)

 

 

A cette époque les femmes ne portaient pas bien entendu des minis jupes, au contraire, elles s’habillaient de longs vêtements et couvraient la tête mais elles laissaient descendre les pans de leur voile derrière leur dos et découvraient de la sorte le cou et une partie des cheveux.

 

Cela rappelle énormément le hijab incomplet que portent quelques jeunes filles de nos jours. Je ne veux pas qu’elles se sentent offensées par ce que je dis. Cependant mes sœurs, il faut penser au jour de la résurrection où vous serez devant Allah et qu’Il vous interrogera sur votre hijab. Que répondrez-vous ?

 

 

Je parle mes sœurs de votre pudeur envers Allah, est-ce que vous n’avez pas honte de vous habiller de manière aussi peu convenable ?

Je ne veux pas non plus que vous vous sentiez froissées et que vous vous empressiez d’abandonner votre hijab !

 

 Nous sommes très heureux de ce premier pas, et nous souhaiterions beaucoup que d’autres pas suivent jusqu’à ce que votre hijab soit satisfaisant.

 

Les premières musulmanes ont immédiatement obtempéré à l'ordre divin, et c'est aux femmes Ansars (médinoises) que 'Aisha fait allusion dans ce hadith.

 

 

Ibn Abî Hâtim rapporte avoir cité les femmes qurayshites ainsi que leurs mérites; celle-ci lui répondit:

 

« Effectivement, les femmes qurayshites ont beaucoup de mérites, mais je jure par Dieu que je n'ai jamais vu de meilleures femmes que celles des Ansars; leur foi en Dieu était plus forte. Dès que la sourate "La lumière" eut été révélée avec les versets du hijab, leurs hommes accoururent chez eux pour en informer leurs épouses, leurs mères et leurs filles qui appliquèrent aussitôt le verset et se présentèrent, le lendemain à la prière de l'aube, enveloppées de leur hijab, silencieuses et immobiles ».

 

 

 

J’aimerais beaucoup que tous les hommes qui écoutent ce hadith le transmettent à leurs parentes.

 

Dans un autre hadith, Al Boukhârî rapporte, que 'Aisha dit:

 

« Que Dieu accorde Sa grâce aux femmes qui ont émigré avec le Prophète (BP sur lui), car elles ont été les premières à appliquer le verset « Qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines » en découpant le long et ample voile qui les couvrait pour se cacher la gorge et la poitrine en même temps que la tête».

 

 

De nos jours, quand nous demandons à une jeune fille de porter le hijab, elle dit : ‘Je veux bien le porter, mais je vais attendre l’hiver, je ne peux pas changer ma garde robe tout de suite ! Lorsque l’hiver arrive, elle dit : ‘Ah, je crois que je vais attendre l’été, comme cela j’aurais assez de temps pour acheter des vêtements appropriés.’ !

 

 

 

Elle peut passer des années à se trouver des prétextes pour ne pas porter le hijab, alors que la femme du compagnon, n’a pas pu hésiter un seul instant après avoir écouté le verset coranique.

 

C’est la différence entre notre foi et celles des premiers musulmans !

 

 

 

Le prophète (BP sur lui) dit :

 

« Les meilleures de vos femmes sont les plus aimables, celles qui vous donnent des enfants, et celles qui vous réconfortent si elles craignent Allah. Et les plus mauvaises sont celles qui s’exhibent et marchent avec insolence. »

 

Le prophète (BP sur lui) dit dans un autre hadith :

 

« Je n'ai pas encore vu deux des catégories des habitants de l'enfer : des gens qui tiennent à la main des fouets comme les queues des vaches et qui frappent les gens et des femmes à demi nues et à demi vêtues qui marchent en se déhanchant pour séduire les regards, elles portent des chignons sous forme d'une bosse de chameau, elles ne verront jamais le paradis ni n'en sentiront l'odeur bien que son odeur se sente à une distance de cinq cent années…"

 

 

 

On pourrait se demander comment le prophète (BP sur lui) a pu décrire ces femmes bien qu’il ne les ait pas vues comme il assure.

 

Ce hadith est en effet l’une des innombrables preuves de l’authenticité de son message. Mais revenons à la description du prophète : des femmes à demi nues et à demi vêtues : l’on ne sait si elles sont habillées ou non !

 

Elles ne verront jamais le paradis ni n'en sentiront l'odeur : N’avez-vous pas pitié de votre femme ou de votre sœur ?! 

 

 

 

Vous avez sans doute entendu parler de la guerre entre le Prophète (BP sur lui), et les Banous Qaïnouqa’, mais ce que vous ignorez peut être est la raison de cette guerre.

 

 

Les Banous Qaïnouqa’ qui habitaient à Médine, comme vous le savez, avaient l’unique marché où se vendaient les bijoux en or. Un jour, une Musulmane se rendit chez l’un des joailliers de ce marché. L’un des juifs voulut la dévoiler, mais elle le repoussa sévèrement.

 

Le juif releva secrètement l'extrémité de sa tunique sur son dos et la noua. Quand elle se leva, elle se dévoila et elle poussa un cri. Les juifs se mirent à rire. Un Musulman se jeta sur le juif et le tua et il fut tué à son tour. Dès que le Prophète (BP sur lui), apprit ceci, il assiégea les Banous Qaïnouqa’, puis il ordonna que leur clan quitte Médine, ordre qui fut exécuté sur le champ.

 

Les Banou Qaïnouqa’ s'installèrent à Adhrat (Cham) où ils périrent dans leur majorité. Tout cela à cause d’une femme dévoilée !

Nous devrions avoir honte, si le Prophète et ses compagnons, après tout ce qu’ils avaient accompli venaient et voyaient l’état de nos femmes, que feraient-ils ? Que leur dirions-nous le jour de la résurrection ?

 

 

 

 

L’Imam Ahmed Ibn Hanbal, marchait une fois dans la rue, une femme marchait devant lui, elle était bien entendu couverte de la tête aux pieds, mais un souffle de vent passa et souleva le pan de son vêtement, et sa cheville se découvrit, l’Imam hors de lui, se couvrit tout de suite le visage avec la manche de son habit en s’écriant :

 

‘C’est une époque de tentations !’.

 

Que dirait-il s’il voyait ce qui se passe de nos jours ?!

 

 

 

Mes amis, si le hijab de la femme est parfait, sa pudeur s’en trouverait renforcée et si la femme retrouve sa pudeur, toute la société recouvrera les bonnes valeurs, car la pudeur et la foi vont ensemble comme dit le Prophète (BP sur lui).

 

Vous arrivez à percevoir la grande valeur du hijab et à quel degré notre société en a besoin ?

A présent, posons-nous la question : ‘Qu’est-ce qui empêche nos femmes et nos sœurs de porter le hijab ? Une multitude de suspicions.

 

 

 

Il y a celle qui dit : ‘Je ne suis pas convaincue par le hijab’.

 

Je lui pose tout de suite la question : ‘ Qui es-tu ? Et Quelle est ta religion ?’

 

Elle dira :’ Je suis musulmane, ma religion c’est l’Islam.’

 

Musulmane : est-ce que tu sais ce que cela signifie ?

 

L’Islam signifie la soumission.

 

 

 

On n’est pas musulman si on désobéit à Allah et Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

« Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident. »

( Al Ahzâb ‘Les Coalisés’ : 36)

 

Allah (que Son nom soit exalté) a décidé que tu dois porter le hijab, je viens de lire les versets qui l’indiquent, tu n’as donc pas à avoir un autre choix !

 

 

 

 

Le prophète Ibrahim (que le salut soit sur lui) qui a reçu l’ordre d’égorger son fils, allait le faire et cela sans oser demander une explication à Allah. Ce fait nous apprend à obéir aux ordres de Dieu sans poser de questions.

 

Allah, nous ordonne de faire des choses en nous justifiant la raison de tel ou tel ordre, mais quelques fois, l’ordre nous est donné sans explication, juste pour éprouver notre soumission.

 

 

 

 

Une autre femme dira: ‘Le plus important est l’intention, et moi, mon intention est bonne. C’est ce qu’il y a dans mon cœur qui importe, d’ailleurs moi, j’effectue tous mes devoirs religieux, puisque je fais ma prière, je jeûne, et je donne l’aumône’ !

 

Cependant, notre prophète (BP sur lui), dit :

 

«N’est véritable croyant que celui qui prend toutes les prescriptions de cette religion.»

 

 Cela signifie ma sœur que tu dois prendre l’Islam tout entier. Oseras-tu dire à Allah le jour de la résurrection: ‘Seigneur, j’ai effectué beaucoup d’actes religieux et c’est suffisant, mais le hijab c’est une affaire de cœur. !

 

 

 

Allah (que Son nom soit exalté) dit -ce qui peut être traduit comme :

 

«…Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste?... »

 

(Al-Baqara ‘La Vache’ : 85)

 

 

Source:

 http://amrkhaled.net/acategories/categories80.html

Pourquoi le hijab ?

Publié le 24/02/2010 à 02:47 par nour-el-imane Tags : Hijab
Pourquoi le hijab ?

Au Nom d'Allah

le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux,

 

et que le salut et la paix d'Allah soient sur le plus noble des messagers, notre prophète Mohammed

 

 

 Louange à Allah, nous recourons à Lui et nous Lui demandons de nous guider, nous pardonner, et nous préserver de nos mauvaises actions. Celui à qui Allah montre le bon chemin, il est guidé et celui qui s'égare n'a ni maître ni conseiller.

 

Lorsque nous avons parlé de la pudeur, nous avons précisé que la pudeur envers Allah est la forme la plus élevée de cette vertu.

 

En premier lieu, je vais parler de la pudeur de la femme, pour une raison toute simple : Si nos femmes, nos sœurs et nos filles étaient pudiques, toute la société s’en trouverait conservée.

 

Je n’ai nulle envie d’offenser la femme, bien au contraire, mais le fait est que dès que nos ennemis décident d’attaquer notre religion, ils commencent par la femme en lui retirant sa pudeur, parce qu’après, il leur est facile de corrompre les hommes.

 

Si l’homme doit être pudique, la femme doit l’être encore plus, car cette vertu est plus proche de sa nature, et la forme la plus naturelle de la pudeur chez la femme est de couvrir son corps, la pudeur de la femme c’est le Hijab.

 

Permettez que je vous pose une question : Si vous possédez quelque chose de précieux, allez-vous en prendre soin ? Si vous avez quelque pierre précieuse, allez-vous la garder loin des yeux, ou allez vous la laisser traîner partout ? 

 

L’Islam considère la femme avec respect et il est tout naturel que Dieu veuille la garder et la préserver de tout ce qui pourrait la blesser ou lui nuire.

 

Ici, je pose une question assez courante, Pourquoi l’Islam a contraint la femme à porter le voile mais pas l’homme ? Est-ce que c’est une simple contrainte ?

 

Assurément pas. Remarquez que cent hommes ne peuvent pas séduire une femme alors qu’une seule femme peut aisément séduire cent hommes.

C’est pour cela que l’Islam ordonne à la femme de s’habiller selon des critères bien déterminés !

 

En examinant l’histoire de la terre, vous remarquerez que presque toutes les civilisations avaient une considération bornée pour la femme. Les Romains par exemple n’avaient d’égards que pour son corps et sa beauté.

 

L’Islam est venu corriger ces jugements injustes et dire à l’humanité : ‘soignez votre goût’. L’Islam notifie que la valeur de la femme n’est pas dans son corps, mais dans son esprit, sa beauté réside non pas dans son corps mais dans son caractère et sa sensibilité.

 

A votre avis, qui est ce qui respecte la femme, et qui fait le contraire ?

 

Gifs...fleurs

 

source:

http://amrkhaled.net/acategories/categories80.html

 


DERNIERS ARTICLES :
Bienvenue dans cet espace de Paix dédié à l'Islam
Bienvenue à tous les visiteurs attirés par la connaissance de la Sagesse Divine et la lumière de la vérité (Al Haqq )   Je vous souhaite une belle visite dans la Paix et
La reconnaissance d'Allah
   La reconnaissance La reconnaissance d'Allah est aussi éminente que Sa patience.   Il est le plus digne de cette qualité que n'importe quelle créature reconnaissante.
Le voile entre la volonté de Dieu et la volonté des hommes
Le voile entre la volonté de Dieu et la volonté des hommes       Question   La femme doit-elle obéir à son mari lorsqu’il lui interdit de porter le voile ? Une jeune femm
POUR NE PAS ÉPROUVER DE REGRET DANS L'AU-DELA
POUR NE PAS ÉPROUVER DE REGRET DANS L'AU-DELÀ     Pourquoi Allah vous infligerait-Il un châtiment si vous êtes reconnaissants et croyants? Allah est Reconnaissant et Omni
La sirah (parcours) du prophète Mohammed (SAW)
  La sirah      Louange à Dieu qui a comblé Ses serviteurs de Ses innombrables bienfaits, qui a illuminé le cœur des croyants par la lumière de Ses Paroles et Sa Majesté,
forum